Les spécialistes de vin recommandent de garder les bouteilles de vin couchées. Les bouteilles de vin concernées par cette précaution sont celles fermées avec des bouchons en liège. La finalité est d’éviter l’oxydation du vin. Voici les explications.

Quelle position pour quelle bouteille de vin ?

Le réflexe naturel est de vouloir garder sa bouteille de vin debout. Tout d’abord, parce que cela prend moins de place ainsi. Ensuite, parce que l’on pense éviter l’arrière-goût de bouchon moisi, qui s’observe souvent avec les bouteilles à prix doux. Il est bon de savoir que ce goût est en réalité, lié à une molécule, le trichloroanisole (TCA), qui attaque les bouchons en liège surtout ceux de qualité moindre. Cette molécule altère ensuite le vin contenu sans que ledit bouchon entre en contact direct avec le précieux liquide.

Les autres types de bouchon (capsule à vis et bouchon synthétique), supportent la position debout. Ils sont d’ailleurs invulnérables au TCA. Cependant, une bouteille de bon vin fermée avec du liège naturel  se conserve couchée.

Pourquoi incliner en particulier ces bouteilles de vin dans la cave ?

Maintenir à l’horizontal, des bouteilles de vin fermées avec des bouchons en liège, est capital pour conserver la bonne qualité du vin. Ce type de bouchons étanches, doit rester humecté en permanence. Le contact avec le vin a pour heureuse conséquence, de lui conserver un taux d’humidité suffisant. Autrement, ils s’assèchent, perdent du volume et commencent parfois à s’effriter. Ce sont ces petits dépôts surtout qui vont  » bouchonner  » le vin. De plus, les bouchons deviennent alors perméables à l’air ambiant, ce qui risque d’oxyder le vin contenu dans la bouteille et l’altérer gravement.

L’air extérieur doit aussi, pour la même raison, avoir une certaine humidité. Son taux d’hygrométrie devrait se situer entre 70 et 75 %. Une fois dans ces conditions favorables, les bouteilles de vin n’ont besoin de rien d’autre que de tranquillité. En effet, la manipulation est, en elle-même nuisible à la chimie délicate du vin.

Pour les champagnes et les vins effervescents, le gaz qui émane lentement, semble suffisant pour humidifier le bouchon en liège de leurs contenants. Cependant, certains professionnels conseillent de leur appliquer aussi la conservation à l’horizontal.

Ce sont les autres liqueurs, tels que les vins mutés, le porto, le Maury, le banyuls et les alcools, qui supportent le traitement opposé. Il est profitable pour ces exceptions à la règle, de jouir d’une orientation verticale.

Parallèlement, des études tendent à démontrer que le bouchon en liège doit aussi garder le contact avec la poche d’air dans la bouteille. Pour ce fait, elles suggèrent de garder cette dernière en position oblique. Quel que soit l’intérêt d’une telle mesure, elle parait toutefois assez compliquée à exécuter de manière pratique.